Chat with us, powered by LiveChat

Ximi membre du projet ESPPADOM

23/09/2013

Ximi est membre du projet ESPPADOM et Henry Bouchet, Directeur Associé, a participé à la réunion d’information du 23 Septembre 2013.

ESPPADOM (Echanges financeurs prestataires pour les Services aux Personnes en Perte d’Autonomie au Domicile) vise à proposer un ensemble de spécifications communes pour les données relatives à la prise en charge des personnes en perte d’autonomie au domicile ainsi que les formulations techniques pour la dématérialisation des échanges. Il a été mené par un Comité de pilotage associant notamment la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, l’Assemblée des Départements de France, le Régime Social des Indépendants, l’Association EDISANTE. Les travaux ont réuni des Conseils généraux, des prestataires et les principaux éditeurs de solutions informatiques. L’objectif crucial est maintenant la diffusion des résultats qui ont vocation à devenir un standard pour, avant tout, faciliter la gestion des dépenses sociales des CG et, plus généralement, la compréhension et la maîtrise des mécanismes et budgets de l’action sociale. Il s’inscrit dans une perspective d’exploitation des technologies de l’information dans l’espace sanitaire et social.

L’objectif de cette réunion était de présentation la nouvelle phase du projet pour 2013. ESPPADOM 2013 correspond au passage à un standard industriel opérationnel dans le cadre du programme d’ensemble ESPPADOM.

Les services aux personnes en perte d’autonomie au domicile représentent une aide essentielle pour la population en même temps qu’une charge financière très importante. Le contrôle de l’affectation est indispensable à une bonne administration des fonds publics. Il est donc impératif de disposer
d’informations précises sur les prestations et les financements tout en réduisant autant que possible les coûts de gestion.

Cette exigence est commune à tous les acteurs qui soutiennent, financent, orientent les services : en particulier les Conseils généraux, les Caisses d’assurances et de retraite, l’Etat (représenté par la Direction Générale de la Cohésion Sociale), la CNSA pour le pilotage au niveau national et l’aide à l’amélioration de la qualité des services fournis par les prestataires.

Un standard reconnu par tous suscite une ouverture concurrentielle du marché sur des bases comparables et permet des synergies et de nouveaux développements entre les acteurs. Or, actuellement, en attendant un standard commun, les échanges informatisés sont uniquement des solutions propriétaires d’une très grande diversité fonctionnelle et technique, souvent coûteuses tant pour les CG que pour les prestataires travaillant avec plusieurs départements.

Le programme ESPPADOM a pour objectif l’harmonisation des échanges, la réduction des dépenses d’investissement et de fonctionnement, la production d’informations cohérentes nationalement et la réactivité face aux évolutions réglementaires et techniques.